Prix Maison de la Presse

Prix Maison de la Presse

Jusqu’en 2004, le Syndicat National des Dépositaires de Presse (SNDP) était seul opérateur du Prix des maisons de la presse, désignant chaque année un lauréat dans la catégorie Roman et un lauréat dans la catégorie Document. En 2005, le « Prix des maisons de la presse » devient le « Prix Maison de la Presse » et n'est plus décerné qu'à un seul auteur, que son ouvrage soit un roman ou un document. NAP, qui anime et développe l'enseigne Maison de la Presse, gère aujourd’hui l'organisation du Prix. NAP, qui anime et développe l'enseigne Maison de la Presse, gère aujourd'hui l'organisation du Prix.

Ce Prix permet d’une part au réseau des quelques 1 350 Maison de la Presse en France de dynamiser leur activité librairie, et d’autre part de récompenser un roman d’un auteur de langue française. L’ouvrage primé affiche les qualités littéraires d’un roman en français destiné à un large public de façon à devenir la lecture de l’été par excellence. Un important dispositif de communication est mis en place au sein du réseau Maison de la Presse pour que l’ouvrage lauréat soit mis en avant.

Les lauréats des dernières années :

2021 Le bureau des affaires occultes – Éric Fouassier – Albin Michel
2020 Rivage de la colère – Caroline Laurent – Les Escales
2019 Surface - Olivier Norek - Michel Lafon
2018 Changer l’eau des fleurs – Valérie Perrin – Albin Michel
2017 Arrête avec tes mensonges - Philippe Besson - Julliard
2016 Ahlam - Marc Trevidic – Lattes
2015 La drôle de vie de Zelda Zonk – Laurence Peyrin – Kero
2014 Le réveil du cœur - François d'Epenoux - Anne Carrière
2013 Juste avant le bonheur - Agnès Ledig – Albin Michel
2012 Un avion sans elle - Michel Bussi – Presses de la Cité
2011 Cet été là - Véronique Olmi – Grasset
2010 Fourrure - Adelaïde de Clermont-Tonnerre – Stock
2009 Monster - Patrick Bauwen – Albin Michel

> Sélection et vote

La sélection se déroule en trois étapes. Tout d’abord, un comité de lecture présélectionne 12 livres parmi la centaine d'ouvrages reçus, puis se réunit à nouveau pour la sélection des 6 ouvrages finalistes. Les 6 romans finalistes sont ensuite adressés aux membres du jury, composé du président du jury, personnalité du monde du livre ou de la presse, de professionnels de la distribution de la presse (NAP et SNDP) et de libraires propriétaires de points de vente Maison de la Presse. La composition du jury change chaque année et peut également compter dans ses rangs quelques personnalités et influenceurs.

Le Président reçoit les 6 ouvrages finalistes, préalablement sélectionnés par le comité de lecture. Il vote au même titre que les autres membres du jury en disposant de deux voix. Il est également chargé de remettre le Prix au lauréat.

Les précédent(e)s président(e)s :

2021 Adélaïde de Clermont-Tonnerre
2020 Éric Fottorino
2019 Agnès Ledig
2018 Michel Bussi
2017 Jean Teulé
2016 Grégoire Delacourt
2015 Katherine Pancol
2014 Philippe Labro
2013 Jean-Louis Servan-Schreiber
2012 Patrick Poivre d'Arvor
2011 François Busnel
2010 Jean d’Ormesson
2009 Valérie Toranian

> Le lauréat 2021

Éric Fouassier pour Le bureau des affaires occultes

Après un doctorat en pharmacie puis un autre en droit, Éric Fouassier s’est spécialisé dans l’histoire de la médecine, qu’il enseigne à l’université de Paris Saclay. Passionné d’énigmes et de codes secrets, il est l’auteur de romans historiques.

Le bureau des affaires occultes est le premier opus d’une série policière au héros récurrent : Valentin Verne.

Automne 1830, dans un Paris fiévreux encore sous le choc des Journées révolutionnaires de juillet, le gouvernement de Louis-Philippe, nouveau roi des Français, tente de juguler une opposition divisée mais virulente. Valentin Verne, jeune inspecteur du service des moeurs, est muté à la brigade de Sûreté fondée quelques années plus tôt par le fameux Vidocq. Il doit élucider une série de morts étranges susceptible de déstabiliser le régime. Car la science qui progresse, mêlée à l'ésotérisme alors en vogue, inspire un nouveau type de criminalité. Féru de chimie et de médecine, cultivant un goût pour le mystérieux et l'irrationnel, Valentin Verne sait en décrypter les codes. Nommé par le préfet à la tête du « bureau des affaires occultes », un service spécial chargé de traquer ces malfaiteurs modernes, il va donner la preuve de ses extraordinaires compétences. Mais qui est vraiment ce policier solitaire, obsédé par la traque d'un criminel insaisissable connu sous le seul surnom du Vicaire ? Qui se cache derrière ce visage angélique où perce parfois une férocité déroutante ? Qui est le chasseur, qui est le gibier ?

« Voici la naissance et l’éclosion d’un nouveau grand personnage enquêteur de police Valentin Verne sous la monarchie de Juillet qui doit résoudre toute une série de morts très étranges .vous n’êtes pas au bout de vos surprises. Haletant ! »
Maison de la Presse de Nevers

« Que dire de ce roman sinon qu’il est génial ! Le ton, le style, l’ambiance : tout nous hypnotise ! On suit une affaire palpitante tout en apprenant différentes choses sur l’histoire de France et les sciences. Certains passages d’une grande noirceur nous figent d’effroi, mais cela est vite contrebalancé par des rebondissements en cascade et des retournements de situation très malins. C’est un très gros coup de coeur et je prédis à cette nouvelle série de polars historiques un gros succès ! En tout cas, elle le mérite ! »
Maison de la Presse des Herbiers