Prix Maison de la Presse

Prix Maison de la Presse

Jusqu’en 2004, le Syndicat National des Dépositaires de Presse (SNDP) était seul opérateur du Prix des maisons de la presse, désignant chaque année un lauréat dans la catégorie Roman et un lauréat dans la catégorie Document. En 2005, le « Prix des maisons de la presse » devient le « Prix Maison de la Presse » et n'est plus décerné qu'à un seul auteur, que son ouvrage soit un roman ou un document. NAP, qui anime et développe l'enseigne Maison de la Presse, gère aujourd’hui l'organisation du Prix.

Ce Prix permet d’une part au réseau des quelques 1 350 Maison de la Presse en France de dynamiser leur activité librairie, et d’autre part de récompenser un roman d’un auteur de langue française. L’ouvrage primé affiche les qualités littéraires d’un roman en français destiné à un large public de façon à devenir la lecture de l’été par excellence. Un important dispositif de communication est mis en place au sein du réseau Maison de la Presse pour que l’ouvrage lauréat soit mis en avant.

Les lauréats des dernières années :

2022 Les ailes collées - Sophie de Baere - Lattes
2021 Le bureau des affaires occultes – Éric Fouassier – Albin Michel
2020 Rivage de la colère – Caroline Laurent – Les Escales
2019 Surface - Olivier Norek - Michel Lafon
2018 Changer l’eau des fleurs – Valérie Perrin – Albin Michel
2017 Arrête avec tes mensonges - Philippe Besson - Julliard
2016 Ahlam - Marc Trevidic – Lattes
2015 La drôle de vie de Zelda Zonk – Laurence Peyrin – Kero
2014 Le réveil du cœur - François d'Epenoux - Anne Carrière
2013 Juste avant le bonheur - Agnès Ledig – Albin Michel
2012 Un avion sans elle - Michel Bussi – Presses de la Cité
2011 Cet été là - Véronique Olmi – Grasset
2010 Fourrure - Adelaïde de Clermont-Tonnerre – Stock
2009 Monster - Patrick Bauwen – Albin Michel

> Sélection et vote

La sélection se déroule en trois étapes. Tout d’abord, un comité de lecture présélectionne 12 livres parmi la centaine d'ouvrages reçus, puis se réunit à nouveau pour la sélection des 6 ouvrages finalistes. Les 6 romans finalistes sont ensuite adressés aux membres du jury, composé du président du jury, personnalité du monde du livre ou de la presse, de professionnels de la distribution de la presse (NAP et SNDP) et de libraires propriétaires de points de vente Maison de la Presse. La composition du jury change chaque année et peut également compter dans ses rangs quelques personnalités et influenceurs.

Le Président reçoit les 6 ouvrages finalistes, préalablement sélectionnés par le comité de lecture. Il vote au même titre que les autres membres du jury en disposant de deux voix. Il est également chargé de remettre le Prix au lauréat.

Les précédent(e)s président(e)s :

2022 Stéphane Bern
2021 Adélaïde de Clermont-Tonnerre
2020 Éric Fottorino
2019 Agnès Ledig
2018 Michel Bussi
2017 Jean Teulé
2016 Grégoire Delacourt
2015 Katherine Pancol
2014 Philippe Labro
2013 Jean-Louis Servan-Schreiber
2012 Patrick Poivre d'Arvor
2011 François Busnel
2010 Jean d’Ormesson
2009 Valérie Toranian

> Le lauréat 2022

Sophie de Baere est diplômée en lettres et en philosophie. Après avoir habité à Reims puis à Sydney, elle s’est installée comme enseignante près de Nice. Elle est également auteure, compositrice et interprète de chansons françaises. Elle a publié en 2018 son premier roman, La Dérobée, puis Les Corps Conjugaux en 2020 et Les Ailes Collées en 2022.

« Sa poésie à Paul, c’était Joseph. Et Joseph n’était plus là. » Suis-je passé à côté de ma vie ? C’est la question qui éclabousse Paul lorsque, le jour de son mariage, il retrouve Joseph, un ami perdu de vue depuis vingt ans. Et c’est l’été 1983 qui ressurgit soudain. Celui des débuts flamboyants et des premiers renoncements. Avant que la violence des autres fonde sur lui et bouleverse à jamais son existence et celle des siens. Roman incandescent sur la complexité et la force des liens filiaux et amoureux, Les Ailes Collées explore, avec une sensibilité rare, ce qui aurait pu être et ce qui pourrait renaître.

Stéphane Bern, président du jury, s’est enthousiasmé à la lecture du roman : « C’est un livre qui m’a bouleversé et que j’ai lu avec beaucoup d’émotions ! On vit intensément tout ce que ressent ce garçon, toute cette violence gratuite et immature… La description est tellement poignante et réaliste… J’en ai la chair de poule rien que d’en parler. Tout le monde peut se reconnaître dans ce livre. »